16/11/2006

l’auteur

50 ans, travaillant dans un établissement public m'ayant permis de voir comment fonctionnaient (lamentablement) la fonction publique, mais bien plus encore, l'ensemble de la société. C'est ainsi que j'ai pu comprendre comment toutes les petites malversations, corruptions au quotidien pouvaient affecter, gangréner l'ensemble de la société, de proche en proche.
J'ai aussi travaillé dans le privé, une dizaine de plutôt petits métiers, changé de ville, de pays, allant jusqu'en afrique, ce qui m'a permis de teinter ma culture occidentale de couleurs moins nanties.

Evidemment, tous les articles sont sujet à caution, et je compte bien sur votre sagacité pour en critiquer l'approche, la teneur, les arguments, pour, si possible, les intégrer à votre propre culture de la vie.

Précision : je suis écrivain, mais ayant perdu l’espoir d’être publié, et voulant faire partager mes idées, je préfère publier gratuitement sur internet, espérant que vous me lirez : merci à vous !
A noter qu’au début de ce site, j’appelais beaucoup de gens « ordures ». C’est ce que je ressens de plus profond en moi par rapport à ce qui se passe dans le monde. Mais à force d’appeler ordure tout le monde, cela ne rimait pas à grand chose, sauf à me défouler. D’autre part, la force espérée de mes propos ne gagnait certainement rien en cela. C’est pourquoi j’ai tenté de davantage respecter les personnes ou groupes dont je parle, gommant ces inutilités de langage.

Je vis dans une petite ville de la banlieue de Paris, suis en concubinage avec trois enfants, dont un de ma nouvelle compagne.

Si vous désirez me faire part de vos réflexions en dehors de vos commentaires toujours possibles, vous pouvez le faire sur blog.v@laposte.net, mais je pense pas vous répondre. Ne croyez-pas que ce soit de la goujaterie, mais un manque de temps. Par contre, j’essaierai de profiter pleinement des observations que vous pourriez être amené à me faire.

1 commentaire:

yan a dit…

J'ai envie de dire tout simplement "bravo". En effet, tu (je me permets le tutoiement, plus personnel malgrès que l'on ne se connaisses pas, mais c'est ce qu'on appelles la jeunesse accouplé à la magie d'internet.) est vraiment bon dans ton domaine. J'aurais aimé avoir une repartie comme la tienne, malheureusement, FORT malheureusement, je n'en suis pas là, j'en restes même tres (trop ?) loin. Mais tes points de vue sont assez .. comment dire .. Cash comme disent generalement les gens de mon age (meme si personnelement, je ne raffoles pas de cette expression ..)

Donc je te souhaites de continuer le plus longtemps possible, quite a souhaité que tu ne sois pas publié juste pour que tu puisses continuer ici.

Et comme on dis dans le theatre, chapeau l'artiste et merde.