19/01/2007

Dénoncer les manquements à la loi, devoir citoyen, et non délation

La délation a mauvaise presse en France, trop de relents de la collaboration française sous l’occupation nazie. Pourtant, elle est bien utile. Elle permet de confondre les malandrins, assassins, malfaiteurs divers et hélas fort variés. En Corse, l’omerta est érigée en code d’honneur, et en cercueil si vous ne la respectez pas. En Italie (mais aussi en France), c’est aussi le fameux code d’honneur mafieux soumettant tout un pays à la dictature de la décadence, du meurtre et du mensonge, en passant par la corruption jusqu’au plus haut de l’état parfois.

C’est pourquoi en France et en Europe, on a tant de mal à ériger un fichier ADN par exemple de toutes les infractions les plus graves. Pour une fois je veux saluer là la courageuse action de Nicolas Sarkozy qui l’a tout de même fait, contre vents et marées. S’il ne faut pas poursuivre indéfiniment l’auteur d’une infraction déjà punie, il faut encore moins le laisser libre et sans punition, mais faire en sorte plutôt qu’il ne se sache en sécurité nulle part, avant même son action coupable, du fait des prodigieux progrès de la police scientifique qui saura de plus en plus souvent le punir, là où avant il pouvait espérer ne jamais payer.

Mais une autre action de la délation peut aussi rendre infiniment de services à l’ensemble de la société, donc à vous comme à moi. Il s’agit de confondre tous les coupables encore une fois, à ceci près que ceux-ci sont autrement plus redoutables que ceux allant habituellement en prison. Eux, eux, n’y vont quasiment jamais. Si leur forfait est connu, ce qui est rare, ils s’en tirent avec des procès durant des années entières, avec un non lieu le plus souvent. Vous savez, c’est le fameux : ni responsable, ni coupable !

Vous avez deviné : il s’agit de tous ces hauts responsables d’entreprises, mais plus encore ces décideurs volant, tuant sans foi ni loi, même pas celle qu’ils ont votée eux mêmes.

Il s’agit de l’amiante qui a tué durant des dizaines d’années des dizaines de milliers d’ouvriers, mais aussi d’usagers, produit que l’on refusait d’interdire alors que d’autres pays en avaient reconnu la forte nocivité quarante années auparavant. Les industriels, usant de la désinformation, lobbying, et sans doute pots de vin, ont défendu bec et ongles leur produit de mort, en tirant des bénéfices considérables.

Il s’agit du nuage de Tchernobyl qui s’arrête docilement à la frontière française, cautionné en cela par les grands spécialistes du moment, toujours en place, bénéficiant souvent de promotion de l’intelligentsia coupable et complice.

Il s’agit de tant de choses, de meurtres lents, souffrances qui auraient pu être évitées, vols de tous les français, que je mets tout mon espoir en vous. Vous qui me lisez, si d’aventure vous occupez un haut poste, ne commettez pas ces crimes contre l’humanité, même si vous savez qu’ils ne seront jamais sans doute punis. Si vous disposez d’informations confidentielles susceptibles de confondre ces moins que rien, n’hésitez pas à le faire, tout en vous protégeant bien sûr, car vous pourriez perdre tous vos biens, voire votre vie, si vous êtes découverts. Par contre, vous pourriez magnifier votre existence par ce moyen.

Si vous êtes perdu dans la masse de la population, votre action peut aussi être efficace, par des courriers aux journaux, exprimant votre avis, votre indignation ; par votre vote, blanc, ou extrémiste ; par votre travail de fourmi, vos discussions dans votre cercle relationnel qui influe sur le comportement des individus composant la société.

1 commentaire:

sunhao123 a dit…

Hello! You have a very nice blog! I'm here to share valuable info with you visit my blog,about Mozilla Firefox web browser.